Parrainage d'enfants africains

COMMENT AIDER L'AFRIQUE AVEC EFFICACITE

J'aimerais m'exprimer à propos de l'interview avec la directrice de la filiale tchèque de UNICEF Pavla Gomba qui a paru à l'édition de samedi de Lidové noviny et dans laquelle elle exprime , entre autres,  ses réserves envers la problématique de ce qu'on appelle le parrainage des enfants. Sans aucun doute, Fonds des Nations unies pour l'enfance – UNICEF est une des plus imporatntes organisations  qui s'occupe de la protection et amélioration des conditions de vie des enfants et du soutien de leur développement universel.  Ce qui ne veut pas dire qu'il soit capable de résoudre de façon opérante tous les aspects de la coopération au développement. La pratique  de longue durée des petites organisations non gouvernementales prouvent que les pays africains ont besoin, dans le domaine  de l'éducation,  d'aide non seulement globale, comme par exemple la construction des écoles,  mais que  l'aide ciblée, y compris le parrainage des enfants, est aussi effective et irremplaçable. La plupart des moyens de la part des parains partent directement vers les enfants les plus nécessiteux sans administration chère et compliquée.
La directrice Pavla Gomba croit que l'idée même du parrainage des enfants est erronée et c'est pourquoi  UNICEF ne le soutient pas: „Nous ne considérons pas comme juste de choisir un ou deux enfants de la communauté et d'assurer l'éducation à ceux-ci. Nous cherchons à aider toute la communauté. De plus le parrainage est inutilement chère et  "les parrains" contribuent aussi à des choses qui ne sont pas essentielles… Je trouve immoral  de percevoir de l'argent pour les uniformes, ce qui  représente souvent la plus grande partie d'argent reçu du parrainage et de ce fait profitent seulement les fabricants des uniformes. Cela n'a pas d'influence sur la qualité de l'éducation.“
L'association pro-Contact, o.s. a pour objectif  l'aide aux enfants dont les familles n'ont aucune posibilité d'assurer l'éducation primaire, ou éventuellement secondaire, à leurs descendants. Dans le cadre du Projet de parrainage d'enfants africains nous nous consacrons aux enfants en Guinée  d'Afrique de l'Ouest depuis 2004,  donc nous croyons avoir de l'expérience en la matière pour pouvoir polémiquer avec les déclarations de Mme Gomba citées plus haut.
L'aide à toute la communauté a certainement sa fonction.  Mais également il n' est pas possible de contester  de nombreux avantages comparatifs  de la forme individuelle du soutien des enfants dont le parrainage fait partie aussi. Les expériences de longues années de nos coordonnateurs guinéens prouvent que grâce au soin régulier la puissance du développement de ces enfants est plus élevée, ainsi que la probabilité qu'ils terminent leurs études. Il est certainement important de construire une école mais elle sera entièrement exploitée seulement si les enfants qui la fréquentent ont les fournitures scolaires, l'enseignement de qualité et l'assistance médicale assurée.
Les uniformes représentent une partie obligatoire de la scolarité, dans de nombreux pays en voie de développement ils sont préscrits par la loi locale.  Il ne s'agit pas de l'arbitraire des organisations non-gouvernementales ou des différentes écoles.  Cette tradition peut nous déplaire, néanmoins dans les pays en voie de développement elle est justifiée. Les uniformes permettent que les enfants issus des conditions très pauvres et dures ne vont pas à l'école en vêtement sale ou déchiré, ce qui pourrait les exposer aux situations pénibles à l'école ou ce qui pourrait même représenter une cause pour ne pas fréquenter l'école. On pourrait donc dire que les uniformes influencent la qualité de l'éducation, puisque la fréquentation scolaire irrégulière représente une des causes majeures du taux d'alphabétisation très bas dans la région africaine.
Les frais pour les uniformes scolaires ne représentent en aucun cas l'essentiel  de  la contribution. Dans le cadre de notre association l'uniforme scolaire et aussi toutes les fournitures scolaires  (cahiers, matériel pour écrire, cartable) représentent au maximum 15% de frais de tout le versement annuel. Le don est utilisé surtout pour le paiement des frais de scolarité et l'assistance médicale. J'ai rencontré les tailleurs des uniformes scolaires plusieur fois, il s'agit des petits artisans qui possèdent de petits ateliers, ils cherchent de différentes commandes au cours de toute l'année et la fabrication  des uniformes scolaires n'est pas la source principale de leurs revenus.
L'interview avec Mme Gomba se termine par une autre appréciation négative du parrainage: „Le parrainage est bon surtout pour les donateurs qui ont un bon sentiment  de contribuer à quelqu'un de concret pour une chose concrète.  Du point de vue des donataires, ce n'est pas juste.  Nous savons que les enfants qui sont plus beaux et qui ont l'air plus intelligent sur la photo ont une meilleure chance que ceux qui ont le nez camus et qui n'ont pas l'air intelligent. Il n'est pas juste que seulement les beaux enfants vont à l'école. Même les laids devraient y être.“
La déclaration que pour le programme on choisit les enfants selon leur apparence agréable, la beauté du visage ou des critères semblables tout à fait insignifiants, est absolument fausse, ce qui confirment aussi les parrains tchèques. Certes,  il y a des parrains qui choisissent l'enfant  selon photographie, mais plutôt celui qui captive leur attention de certaine façon, par exemple parce que, justement,  il a  „le nez camus“ ou même un handicap.  Tout simplement  ils ressentent une certaine consonance en regardant la photographie. Ensuite, nous avons beaucoup de parrains qui choisissent  seulement selon les conditions dont l'enfant est issu. D'autres s'orientent vers les enfants plus âgés qui ont moins de chance de terminer l'école. Les raisons sont donc multiples mais nous pouvons exclure le fait que notre société participe aux sélections auxquelles on a  fait allusion.
Je crois que la directrice de la filiale tchèque de UNICEF a offensé, par ses déclarations inconvenantes au sujet du parrainage, les parrains tchèques et le travail de beaucoup de personnes qui ont consacré leurs moyens, travail, élan vital à cette forme  de coopération au développement. Grâce à ces personnes plus que mille enfants guinéens ont trouvé leur voie à l'éducation et à une nouvelle perspective de vie, et cela seulement dans le cadre de notre association,  et avec les résultats  des autres organisations les chiffres seront plusieur fois plus élévés. On dit que, „si tu veux changer le monde, change toi-même.“ Nous croyons qu'on rendant possible l'accès à l'éducation seulement à quelques dizaines d'enfants de toute la communauté, nous donnons de l'espoir d'un meilleur avenir à toute la nation. Notre association va donc poursuivre le Projet de parrainage d'enfants africains, l'activité qui  s'est révélée juste et qui a déjà apporté beaucoup d'excellents résultats.
Rut Schreiberová, présidente de l'association  pro-Contact, o.s.

Langue de page

Parrainé tout à l'heure: 702

A parrainer: 16

Connexion

Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
S'enregistrer
Mot de passe oublié

Ecrivez-nous

Votre e-mail: